Du bois et du Fermacell

Voilà voilà,

4 semaines de travaux (6 jours sur 7).
Des amis et une famille formidable pour m’aider dans ma tâche.

——>>> Nous avons terminé de créer les cloisons de la maison!

On aurait bien aimé avoir un deux pièces, mais ça aurait été limite pour poser les toilettes :-).

En quelques mots:

Jour J (matin):

Tout est prêt, j’avais prévu ce jour depuis des mois et les outils sont présents! Tout est propre et chargé à  fond!

Premiers constats:

Bien qu’étant neuve, la visseuse ne servira que pour monter les meubles IKEA…
La scie électrique qui me servira à couper mes lambourdes de bois, a une lame qui est plus vieille que moi.
La mèche à béton est trop courte pour que je puisse « enfiler » mes visses à béton dans la dalle.

Jour J (après-midi):

On file acheter (Youpiahahaha Youpié) tout le matériel nécessaire afin de pouvoir réellement débuter cette première journée.

Le matos (matériel, pour les non initiés) en poche, je débute cette journée à fond les baloches (testicules…).

Hormis des tendinites sur les bras dès le 5ème jour, les 2 premières semaines se sont déroulées sans problème.

Mon travail a consisté à tracer les pièces, à couper du bois et le fixer soit sur les poutres du toit, soit directement à la dalle.
J’allais presque oublier le carton bitumé qu’il faut découper avant de placer la poutre au sol afin de l’isoler la moindre (Merci Webkiller).

Ceci étant dit, il faut maintenant passer aux choses sérieuses avec le déplacement des Fermacell (petite plaque de 45 kilos que tu lèves à deux doigts).
Au total nous avions 3 palettes de 1’400 kilos chacune qu’il faudra déplacer et bouger et déplacer et redéplacer et « juste déplacer de 10 centimètres », voilà… et mince il faut en descendre au sous-sol également mais c’est juste une palette…

Je me rappelle encore avoir dit à mon architecte -> Je veux deux couches de Fermacell sur chaque face, histoire de pouvoir poser une cale (pêche) sans que personne ne l’entende…
— Mais bien sûr #papaseppey…
Heureusement que le représentant m’a fait constaté que cela ne servait à rien si je ne pose pas des portes de type « bunker ».

Après le placement des poutres, il faut maintenant mesurer, découper et fixer les Fermacell avec une agrafeuse à air comprimé (ça aussi ça été sport pour trouver la bonne). Le premier côté étant terminé, place au découpage de l’isolation en laine de pierre et le tour est joué (oui, deux semaines plus tard…)

Je te cache pas que je suis passé par des hauts et des bas mais que le moral reste au beau fixe! Ceci n’est pas fini et j’ai hâte d’y retourner.

Je te laisse avec ces petites anecdotes qui me viennent à l’esprit.

———->

#mamanseppey qui fait pipi dans un bidon en plastique de peinture.
Ca n’aurait pas été drôle si celui-ci n’était pas troué et qu’elle était en train de se soulager dans notre salle de sport…

#marcel qui me donne 3 jours de son temps et au final qui reste + de 2 semaines en ma compagnie. L’un est maintenant parti 3 mois au chaud et l’autre est resté au froid.

#vincentlebeauf qui prend congé pour me donner un coup de main. Au passage, oui c’est toi qui a cassé la plaque de Fermacell en deux 🙂

——-> Prochaines étapes

Isolation du toit
Electricien (tirage des tubes)
Sanitaire (placer les encastrés)
#papaseppey (fermeture du deuxième côté des cloisons)

Si tu croises #papaseppey en pantalon de chantier, offre-lui un vin chaud!

Ben oui, le pauvre aura besoin de réconfort car il est parti pour 3 semaines de montage de cloisons 😅

Montage de cloisons? Ben oui, on a plus bcp écrit mais on a quand même pas mal avancé ce dernier mois! Et pendant que #papaseppey se les gèle en ce moment même avec ses panneaux de Fermacell, je vais depuis mon bureau bien chauffé te raconter tout ça (oh la garce, mais je précise que je suis en pause de midi ein, ne me virez pas !).

Bon je te cache pas qu’à choisir, malgré le froid, je préférerai dix mille fois être sur le chantier qu’à mon poste de travail mais c’est une autre histoire…rien de plus frustrant que de ne pas pouvoir mettre la main à la pâte alors que la tâche est titanesque mais bon, je me fais une raison!

Depuis le dernier billet de #papaseppey, tous les murs du haut on été terminés (non sans peine mais on te passera ces détails), on a décoffré le bas, débuté le ferraillage de l’escalier intérieur, coffré le toit du garage, posé les sauts de loup ainsi que la charpente entière, bref la maison a beaucoup changé !

#papaseppey peut débuter les travaux de pose des cloisons intérieures! Il a pris 3 semaines de congé pour le faire et on espère que cela sera suffisant! J’espère aussi qu’il va pas trop de les geler et pis pas se péter le dos et puis pas s’empaler la main sur un clou et pis… rha mon côté maman reprend le dessus😂

Et comme une image parle beaucoup plus que #mamanseppey (quoique je ne suis pas sûre de ce que j’avance) en voici une série!

Allé je me tais, bonne chance à ma moitié pour ces 3 semaines intensives et n’hésite pas, toi qui nous lis, à lui monter un P’Tit Thermos de vin chaud à l’occaze…ou des tartes aux abricots il adore ça les tartes! (merci d’éviter tout jeu de mots douteux à mon égard…)

A plus 

#mamanseppey


Mmhhhh ça monte, ça monte

Ça continue de monter, sûrement et presque selon le planning initial.

Les travaux depuis un mois (en résumé…)

1. Découpe de Sagex pour les réservations de dalle (lampes, haut-parleurs)

2. Installation des tubes pour l’électricité

3. Installation des tuyaux d’eau

4. Coulage des dalles (1er et garage)

5. Changement d’heure (achat d’une lampe frontale pour #papaseppey) 🕵

6. Les murs du garage sont coulés

7. Les briques des murs du haut sont posées

8. 40 allez-retour sur le chantier

9. Une otite pour l’homme de maison… 😩

Ça avance, ça avance!

D’ici deux semaines nous pourrons enfin monter le toit et les cloisons intérieures pffff ça va pulser!
#papaseppey

Décoffrage des murs du rez

98% c’est le chiffre du jour 😉

Le décoffrage des murs du bas est en cours et on commence à apercevoir les prises électriques qui ne sont pas à la bonne hauteur mais aussi les réservations pour les portes et les fenêtres 😉

Ca mérite un apéro et un petit dîner en famille pour fêter tout ça à la petite Arvine!

Aperooooooooo #papaseppey

« C’est comme sur les plans chérie! »

Ben oui mais moi les plans ça me parle pas et j’y peux rien, je trouve que tout est tellement petit en vrai!

Jeudi dernier, #papaseppey, #miniseppey et moi-même avons pu nous rendre compte de la dimension réelle de l’étage du bas. Les délimitations étaient faites, la sous-couche pour le radier a été posée et nous avons pu réellement nous projeter dans les différentes pièces!

#miniseppey a fait son premier pipi derrière le cellier (dans la terre ein, on est pas des cochons non plus) et elle a également mis des miettes de pain au chocolat un peu partout dans le salon cette crapulette!

Pendant ce temps, je peux pas te cacher que j’ai dû constater que je n’avais  vraiment aucune notion de ce que représentent les m2 sur un plan! J’ai pu avec effroi constater la taille des pièces et j’avoue que j’ai quand même pris une petite claque!

« C’est largement suffisant et c’est exactement comme sur les plans!  » dixit #papaseppey

Oui ben sauf que moi sur le plan je pensais que le canapé dessiné était un énoooooooorme machin et pas un rikiki truc de chez IKEA hahah.

Non bon, j’exagère un peu mais c’est tout de même mon sentiment actuel.  Il paraît que ça fait ça à tout le monde au départ. Ouais, sauf que j’ai de la peine à imaginer qu’une fois les cloisons, les sols, les fenêtres et les meubles posés, je pourrai avoir l’impression que c’est plus grand!

Mais voilà, je relativise, notre maisonnette sera géniale, non pas pour ses m2 mais parce que ça sera la nôtre et qu’on aura sué sang et vinasse pour l’avoir par nos propres moyens (oui bon la banquière a un peu aidé mais j’en parle plus depuis qu’elle est au fond du trou –> cf mon article précédent).

Ca y est, l’araignée est posée, le ferraillage et les tubes électriques du bas aussi, et le radier devrait être okay normalement aujourd’hui!

Et nous on est toujours tous fous comme des gamins! Vivement la suite!

 

avant-radier-30-09-2016

Des tubes, des tubes… toujours des tubes

Voili voulou…

L’araignée est en place et fait son nid gentiment.

Aujourd’hui les tubes sont ensevelis pour que nous puissions un jour profiter de nos toilettes dans les meilleures conditions 😉

Nous sommes fiers de vous montrer cette magnifique photo que les médias nous envie.

Une telle image ne devrait-elle pas trôner au-dessus des toilettes invités? 

#papaseppey qui a pèté une durite 😜

Non, #mamanseppey n’est pas tombée dans le trou!

-« Ah bon faut faire un mur de soutènement encore? »

-« Oui pis on sait plus ou mettre la terre et on n’a nulle part où poser la grue! Et ton escalier design pourra pas se faire mais ça sera joli quand même! Sinon pour le mur, ça va prendre 2 semaines et on va te prélever un rein en tant qu’acompte… »

-« Mais il m’en reste plus qu’un de reins, l’autre a déjà été prélevé par mon notaire! Et #papaseppey n’en a plus non plus, sans compter son bras gauche qu’on a sacrifié pour que la commune accepte de dévier la route durant les travaux! Limite, pour l’escalier, on met direct un monte-escalier Stannah, vu qu’on risque de sacrifier une ou deux jambes pour payer les prochains imprévus?! »

-« Faut se tourner vers votre banquière alors. »

-« Elle est au fond de la fouille, #papaseppey s’en est chargé! »

Ça fait un sacré bail que je n’ai plus écrit sur ce blog! Tu as du te dire que #papaseppey s’était débrouillé pour que je glisse malencontreusement dans le trou béant de 6 mètres et que je finisse par moisir derrière le fameux mur ni vu ni connu (#uncrimepresqueparfait). Mais que nenni! Je suis là mais je suis simplement restée dans l’ombre car je n’étais pas du tout inspirée par les événements.

Il faut dire, qu’il s’en est passé des choses depuis mon dernier post…7 mois déjà! J’avoue que malgré l’excitation ultime de voir ce projet démarrer, la phase de début de chantier n’est à mon goût pas la plus passionnante. Trop de détails techniques, trop de questionnements!

Heureusement #papaseppey gère tout ça d’une main de maître dans un gant de fer (#jinventedesexpressions.com). Pour le moment, c’est lui qui se prend tous les soucis dans la face à chaque séance de chantier. Faut dire que je n’ai pas encore troqué mes Louboutins de chez Dosenbach pour des bonnes godasses et un baudrier qui me permettraient d’accéder plus facilement au Mont Everest qui nous sert de chantier pour le moment. Je n’ai pas non plus fini mon cours chez Inlingua « Portugés nivel 1 » du coup c’est embêtant 😉

Mais bref, tout se passe « bien », beaucoup de points à gérer chaque jour mais ON Y EST bon sang! Ça avance, ça va le faire et nous on est excités comme des gamins devant un sapin de Noël en cours de décoration <3

Cette semaine c’est radier et qui dit radier dit…ben radier.

Bonne semaine et n’oublie pas, construire, c’est facile!

#mamanseppey

 

 

 

1ère séance de chantier – La Number ONE

Voilà voilà,

Avant-hier #papaseppey s’est rendu à la première séance de chantier pour rencontrer les différents intervenants, l’électro, le responsable du gros-oeuvre, notre architecte et un petit bonhomme jaune (la personne de la commune qui avait très certainement oublié d’enlever son gilet jaune d’autoroute…)

Une bonne première séance qui a permis de nous rencontrer et de discuter du planning.
D’ici le début de la semaine prochaine, le chantier débutera réellement. Un soulagement non dissimulé et une envie de démarrer à fond!

Malgré cela, il reste toujours à valider l’achat de la cuisine. #mamanseppey m’informe qu’il faut absolument prendre rendez-vous (Chef oui chef mais elle ne sera pas installée avant longtemps).

Notre électricien (le responsable de la boîte) me propose quelques modifications. Le bougre a l’air de confiance et ça fait plaisir.
PS: Penser à lui demander l’offre définitive histoire de ne pas avoir un ou deux Kinder surprise 🙂

Nous sommes dans tous les cas impatients pour ce démarrage tout en douceur.

Samedi c’est le débroussaillage obligatoire du terrain avec la famille en renfort! Une dernière beauté avant le trou et démarrage concret dans cette aventure.

Ca fait plaisir!

#papaseppey