Des tubes, des tubes… toujours des tubes

Voili voulou…

L’araignée est en place et fait son nid gentiment.

Aujourd’hui les tubes sont ensevelis pour que nous puissions un jour profiter de nos toilettes dans les meilleures conditions 😉

Nous sommes fiers de vous montrer cette magnifique photo que les médias nous envie.

Une telle image ne devrait-elle pas trôner au-dessus des toilettes invités? 

#papaseppey qui a pèté une durite 😜

Non, #mamanseppey n’est pas tombée dans le trou!

-« Ah bon faut faire un mur de soutènement encore? »

-« Oui pis on sait plus ou mettre la terre et on n’a nulle part où poser la grue! Et ton escalier design pourra pas se faire mais ça sera joli quand même! Sinon pour le mur, ça va prendre 2 semaines et on va te prélever un rein en tant qu’acompte… »

-« Mais il m’en reste plus qu’un de reins, l’autre a déjà été prélevé par mon notaire! Et #papaseppey n’en a plus non plus, sans compter son bras gauche qu’on a sacrifié pour que la commune accepte de dévier la route durant les travaux! Limite, pour l’escalier, on met direct un monte-escalier Stannah, vu qu’on risque de sacrifier une ou deux jambes pour payer les prochains imprévus?! »

-« Faut se tourner vers votre banquière alors. »

-« Elle est au fond de la fouille, #papaseppey s’en est chargé! »

Ça fait un sacré bail que je n’ai plus écrit sur ce blog! Tu as du te dire que #papaseppey s’était débrouillé pour que je glisse malencontreusement dans le trou béant de 6 mètres et que je finisse par moisir derrière le fameux mur ni vu ni connu (#uncrimepresqueparfait). Mais que nenni! Je suis là mais je suis simplement restée dans l’ombre car je n’étais pas du tout inspirée par les événements.

Il faut dire, qu’il s’en est passé des choses depuis mon dernier post…7 mois déjà! J’avoue que malgré l’excitation ultime de voir ce projet démarrer, la phase de début de chantier n’est à mon goût pas la plus passionnante. Trop de détails techniques, trop de questionnements!

Heureusement #papaseppey gère tout ça d’une main de maître dans un gant de fer (#jinventedesexpressions.com). Pour le moment, c’est lui qui se prend tous les soucis dans la face à chaque séance de chantier. Faut dire que je n’ai pas encore troqué mes Louboutins de chez Dosenbach pour des bonnes godasses et un baudrier qui me permettraient d’accéder plus facilement au Mont Everest qui nous sert de chantier pour le moment. Je n’ai pas non plus fini mon cours chez Inlingua « Portugés nivel 1 » du coup c’est embêtant 😉

Mais bref, tout se passe « bien », beaucoup de points à gérer chaque jour mais ON Y EST bon sang! Ça avance, ça va le faire et nous on est excités comme des gamins devant un sapin de Noël en cours de décoration <3

Cette semaine c’est radier et qui dit radier dit…ben radier.

Bonne semaine et n’oublie pas, construire, c’est facile!

#mamanseppey